ITW Quanta

Interview fondateur de Quanta

  • 131
  • 0
  • 12 Mai 2022

Guillaume Thibaux

A l’occasion du mois du Green lancé chez Smile sur le thème de la Green Efficiency, j’ai eu l’opportunité d’interviewer Guillaume Thibaux, Cofondateur de Quanta. J’appréciais déjà les équipes Quanta dans le passé, cette interview a conforté mon idée d’une entreprise qui répond parfaitement aux enjeux de nos clients. 

 

 

Guillaume Thibaux, cofondateur de Quanta


Performance et sobriété numérique, une synergie évidente 

 

Créée en 2012, Quanta compte aujourd'hui une centaine de clients.

 

La grande et première mission initiale de Quanta est de rendre le web plus rapide et performant. L’enjeu principal est donc d’avoir un site rapide pour améliorer l'expérience utilisateur, accroître le trafic et le taux de conversion et économiser des coûts d’infrastructure. 

 

À partir de 2018, Guillaume Thibaux, Cofondateur de Quanta, nous explique que la prise de conscience environnementale grandissante des dirigeants les amène à réfléchir sur l’opportunité de conjuguer convictions personnelles et monde professionnel. 

 

Ils partent du principe que l’enjeu principal de la prochaine décennie est la sobriété numérique et qu’il existe des synergies très fortes entre performance technique/business et performance environnementale. C’est le double impact positif d’un site plus “léger”. 

 

Même si aujourd’hui le sujet est en réflexion chez la majorité des marques, en 2018 c'était précurseur. Peu s'interrogent sur l’application concrète de la sobriété numérique dans notre écosystème. Il faudra alors compter 1 an d’échanges avec les clients Quanta et ses partenaires pour concevoir la prochaine étape du développement de l’entreprise en accord avec ses valeurs. 

 


Les bénéfices du module de Quanta, “one-stop-shop” de la performance 

 

Selon Guillaume, le pilotage de la sobriété numérique offre de multiples bénéfices directs et indirects. Parmi eux, le plus évident est sans aucun doute la réduction de la consommation des ressources serveurs et des réseaux (4G). Toutefois, il faut également comprendre que la sobriété numérique a une influence significative sur l’allongement de la durée de vie des ordinateurs, des smartphones et tout autre terminal. 

 

“Pour Quanta c’est une suite logique : piloter la performance et la consommation des ressources serveurs comme c’est déjà le cas, est naturellement complété par le pilotage et l’amélioration de l’empreinte carbone des sites”

 

Nous pourrions appeler cela le “one-stop-shop’ de la performance. 

 

Le module “Sobriété numérique” de Quanta permet alors : 

  • D’identifier la consommation liée à l’utilisation du site sur le réseau,
  • De cartographier l’usage qui est fait du site pour en identifier l’empreinte environnementale complète.

 

Plus concrètement, le module révèle le poids et le CO2 consommé par page et pour le site au global avec une historisation dans le temps. Cela permet de mettre en évidence le cycle d’amélioration continue qui en découle. 

 

Mais au-delà du monitoring, le module offre des recommandations en détail sur les actions à mener, que nous pourrions comparer au Google Page Speed. 

 

Chose bien faite, l’UX est travaillé pour que ces indicateurs et recommandations soient simples et rapides à comprendre pour prendre les décisions. 

 


La sobriété numérique : une démarche déjà initiée par les entreprises


D’un point de vue réglementaire, l'État accentue la pression et pousse les entreprises à se poser sur la question. Le module de Quanta n’est sorti que depuis 3 semaines et déjà plusieurs clients sont en cours d’utilisation. 

 

Les entreprises utilisatrices sont de toutes tailles et de tous secteurs. Toutefois, plus l’entreprise est grande, plus l’intérêt est fort. 

 

Souvent il s’agit d’une initiative top-down dans l’organisation. Il apparaît néanmoins que cela répond à plusieurs motivations concrètes. J’y vois également une opportunité de répondre à une urgence sociétale, un intérêt pour la marque employeur,  une cohérence avec un positionnement de marque et un alignement avec les attentes des clients. 

 

Je rejoins Guillaume, pour lui “c’est une opportunité d’initier une démarche environnementale simple avec des gains rapides à faire”. 

 

La question qui nous brûle les lèvres est celle du compromis. Évidemment, chaque organisation souhaite s’inscrire dans une démarche responsable. Mais comment conjuguer expérience client, marque et sobriété numérique ? 

 

Guillaume est optimiste: “notre rôle est d’accompagner les marques à être plus sobres tout en conservant une expérience utilisateur forte. Il peut y avoir des compromis mais il y a également une multitude d’optimisations très simples à mettre en place sans impacts sur l’UX. Il prend ici l’exemple du “lazy loading” : “les contenus en bas de pages n’ont pas besoin d’être chargés tout de suite mais seulement au scroll”. En effet, cela évite de charger un bas de page qui ne sera pas consulté et il n’y a aucun impact sur l’expérience mais plutôt un gain sur la consommation de ressources. 

 


Déjà une deuxième version du module 

 

La première version du module “sobriété numérique” emporte l’analyse et les recommandations liées à l'empreinte carbone d’un site web.

 

Dans l’année, Quanta va enrichir sa démarche avec la mesure de l’impact des fabricants autour des infrastructures.  En s'appuyant sur les travaux de Boavizta.org, l’objectif est de mesurer l’impact de l'utilisation, mais aussi de la production des serveurs (dont la carte mère, processeurs, etc.) avec leur coût écologique global car en effet, le coût environnemental du numérique est largement lié à la fabrication de ces composants.

Commentaires sur "ITW Quanta"

Formations open source

Durée : 2 jours
Lieu : Paris