Retour sur l’offre serverless de Scaleway

  • 95
  • 0
  • 07 Déc 2022

Le cloud souverain propose un nouveau service innovant de FaaS (functions-as-a-service)


Cela a fait grand bruit il y a plusieurs mois : Scaleway, cloud public français, lance la première offre serverless en Europe. L’ambition : se positionner comme une alternative européenne aux lambda d’AWS et aux fonctions d’Azure.


Arnaud de Bermingham, le président et fondateur de Scaleway, déclarait alors que “les grandes entreprises n'adopteront pas massivement cette technologie avant sans doute dix ans. Mais les sociétés récentes, agiles et à jour au niveau technologique l'adoptent désormais par défaut pour gagner du temps et de la vélocité.”


Chez Smile, nous ne pouvons qu’être d’accord avec cela et nous souhaitons accompagner nos clients pour franchir cette marche un petit peu plus rapidement.


Pour en savoir davantage sur cette fameuse offre dédiée au serverless, nous avons eu le plaisir de rencontrer Lucas Merdinian, product manager chez Scaleway et spécialiste du sujet. “L’offre était en bêta depuis plus d’un an“ nous a-t-il indiqué, tout en précisant que la roadmap de l’année reste bien chargée. “Il reste beaucoup à faire en terme de migration vers le cloud. L’objectif c’est de proposer à nos clients de mettre très facilement le pied à l’étrier.”


Pour cela, la gamme serverless mise sur sa complétude avec le reste de l'écosystème de Scaleway, que ce soit en matière de bases de données managées qu’en gestion des flux et traitement de la donnée. Grâce au serverless, les utilisateurs peuvent désormais déployer des composants “à la volée” sans s’inquiéter de leur gestion, tout en s'appuyant sur un écosystème intégré. L’offre est d’ailleurs pensée pour compléter l’offre PaaS (“platform-as-a-service”) de Scaleway avec pour particularité de proposer nativement du multi-cloud afin d’offrir davantage de liberté et d'arbitrage sur les prix.


“Nous comptons aujourd’hui 250 utilisateurs, plutôt des start-up ou des ESN. Notre offre est pensée plutôt pour servir des cas d’usages précis comme par exemple de casser un monolithe progressivement autour de traitements ciblés.” La roadmap de l’offre est ambitieuse avec comme objectif de mettre en place une architecture orientée évènement complète d’ici la fin de l’année.


Mais quid de ses différences avec ses concurrents ? “Bien sûr il y a le positionnement historique de Scaleway en tant que cloud souverain” ajoute Lucas. “Par ailleurs nous apportons beaucoup d’efforts autour de l’expérience développeur”. La gamme Scaleway propose en effet une console de développement, qui permet d’avoir une vision prévisionnelle de la facturation associée à la fonction développée, ce qui est particulièrement pratique pour anticiper ses dépenses.


Chez Smile, nous sommes persuadés que le positionnement européen de Scaleway trouvera écho chez beaucoup d’acteurs publics. Les deux dernières années ont montré que les institutions publiques doivent continuer leur transformation digitale en étant capables de délivrer des applications plus flexibles plus rapidement et qui soient capables d'évoluer dans un contexte imprévisible.


Pour toute question autour du serverless, n’hésitez pas à contacter Guillaume Lanthier

Commentaires sur "Retour sur l’offre serverless de Scaleway"

Formations open source

Durée : 2 jours
Lieu : Paris