2021 plus mobile que jamais !

  • 173
  • 4
  • 12 Jan 2021

Développement d’apps : une augmentation de 110 % de la demande

Aujourd’hui, on compte plus de 3 millions d’applications disponibles en téléchargement sur Google Play et plus de 2,5 millions sur l’App Store d’Apple. Pour les entreprises de toute taille, les industries ou le secteur public, les projets d’app mobiles, déjà nombreux avant le covid-19, ont connu, connaissent et connaîtront encore ces prochains mois une accélération à vitesse grand V. La crise à laquelle nous faisons face pousse les entreprises à se réinventer à toute allure sur les plans organisationnels, business et techniques.

 

En B2B, ce sont les app dites d’entreprise à destination des employés qui sont principalement sorties de terre. Des projets de R&D initialement moyen terme (politique zéro papier, IoT et applications techniques connectées à du matériel industriel, etc.) ont massivement émergé, permettant aux salariés de disposer de tooling efficaces, sûrs d’un point de vue sanitaire, adaptés à leur process et leurs usages.

 

La pandémie a également eu un impact fort sur le boom sans précédent des achats sur mobile; plus de 30% en moyenne tout secteur confondu pour les entreprises déjà fortement matures dans la vente en ligne (sites et apps). Le m commerce est en plein essor : certains de nos clients ont multiplié par 10 leurs ventes au travers de leur app native en 2020 !

 

En mobile tout est possible !

Avec l’accélération technique de ces dernières années, tous les projets autour du mobile, pour peu qu’ils répondent à un besoin identifié, à un usage précis, sont réalisables. Les technologies cross-platform comme React Native, Flutter et toujours Cordova et iOnic permettent de construire des projets sans pénaliser la fréquence des mises à jour ou le time to market. En parallèle, les environnements de développement natifs amènent chaque année un lot considérable d’améliorations qui allège les plannings et renforce l’attrait de ces technologies. La réalité augmentée est aussi à portée de main : Apple a ainsi équipé son dernier né, l’iPhone 12 pro, du LiDAR, une technologie laser issue du monde professionnel de la cartographie de l’environnement en trois dimensions.

 

Créativité, innovation et bonds technologiques au coeur des prochains projets

Demain reste à écrire et à imaginer. L’arrivée de la 5G va très certainement accélérer encore le développement des applications B2B. Les nouveaux smartphones pliables vont aussi bousculer les habitudes de consommation des applications. Et puis les mobiles tendent à devenir les ordinateurs de demain. La puissance de leurs processeurs supplante celle d’ordinateurs de bas et moyenne gamme amenant de nouvelles interfaces comme DEX chez Samsung ou celles de Huawei ou LG sur lesquelles il est possible de travailler comme sur un écran d’ordinateur. Idem pour les tablettes ; le nouvel iPad vient concurrencer beaucoup de laptops. MacOS supporte désormais pleinement le portage d’apps. Une société va pouvoir créer une app métier compatible pour ses iPhones, la déployer sur des iPads et MacBooks et ainsi migrer tout son parc d’ordinateurs portables vers ces devices. 

 

Les apps de demain, toujours plus interactives

Côté tendances 2021, l’accent sera mis encore et toujours sur la personnalisation des apps. C’est l’usage final et l’expérience que vous souhaitez offrir, qui doivent motiver les développements ! La difficulté d’organiser des ateliers de travail physique auprès de groupes d’utilisateurs pour récolter les besoins est aujourd’hui facile à contourner grâce aux outils de collaboration en ligne comme Miro ou Invision. Vous verrez aussi apparaître sur vos écrans de plus en plus de “micro interactions”, ces petites animations qui peuvent sembler insignifiantes au premier abord mais qui, d’un point de vue UX, améliorent considérablement l’appétence des utilisateurs. En B2B, nous allons imaginer de plus en plus de solutions où les raccourcis vocaux seront utilisés, ces assistants s’avèrent en effet très utiles pour libérer les mains de l’utilisateur lors de manutention.

 

On annonce régulièrement la fin des apps mobiles. Elles n’ont pourtant jamais été autant d’actualité ! La mode des PWA, présentées initialement comme les “apps killer” en 2018, n’a fait que renforcer une complémentarité d’usage. Il n’y pas de limite technique à la création et l’app amène ce changement d’organisation structurelle qui n’attendait parfois que ce coup de pouce pour se mettre en place et être adopté. Nous avons été bluffés cette année par la capacité des entreprises à bouleverser leurs modes de fonctionnement, je ne doute pas que cette année, la créativité et la réactivité seront au rendez-vous !

 

Tribune de David Renoux, directeur de neopixl et responsable de l'offre mobile de Smile publiée le 17 décembre dans le supplément papier ICT de Paperjam au Luxembourg. 

Formations open source

Durée : 2 jours
Lieu : Paris