Construire un site éco-responsable, les tips de Géraldine Gicquel

  • 192
  • 0
  • 03 Mai 2022

Géraldine est directrice projet SMILE sur le développement du site éco-responsable dalkia.fr, lancé en septembre 2021. Dalkia a reçu deux prix pour ce site aux Cas d’Or du Digital Responsable en octobre 2021 : le prix du site internet responsable et le prix de l’innovation.

 

Le Green IT sert à réduire l’empreinte numérique avec un travail d’éco-conception et de technologies digitales. 
Géraldine nous raconte pas à pas la démarche de la construction d’un site éco-responsable.

 

La décision de réaliser un site éco-responsable est toujours la bienvenue. Cette décision paraît simple, mais derrière elle se trouvent de nombreux renoncements et compromis auxquels il faut faire adhérer l’ensemble des entités clientes impliquées.

 


1 - L'éco-conception est une phase cruciale.

 

 

1er conseil donc : ne pas négliger la phase amont du projet, la conception du site peut être bien plus longue que celle d’un site classique : plus d’ateliers amonts pour concevoir et valider les maquettes, la typo, les contenus… avec plus de personnes à convaincre sur les chemins inhabituels que l’on prend 😉
Quelques éléments clés pour cette phase amont : simplifiez l’arborescence, évitez les éléments impliquant trop de code (ex : sliders, carrousels,…), limitez le nombre de médias au sein des pages (ex : vidéos), privilégiez les images vectorielles (moins lourdes), choisissez des couleurs peu énergivores pour les écrans. En gros, un parcours simplifié, moins de pages et des contenus optimisés.

Enfin, la phase de conception s’achève, chacun a fait sa part de compromis pour aboutir à un site simple à utiliser et allant à l’essentiel, on entre alors dans la phase de développement du site.
 


2 - Le développement du green dans son écosystème.

 

 

Pour que cette phase soit la plus efficace possible, vos développeurs doivent avoir été sensibilisés au développement green. Pour le projet du site green de Dalkia, nous avons mis en place une équipe de choc, avec un chef de projet et des développeurs initiés au développement green. Toute l’équipe, très intéressée par le sujet, a échangé tout au long du projet pour partager ses connaissances et se challenger 😊


Le dev green en quelques mots … :

 

Quelques grands principes : réécriture des templates pour ne garder que les balises HTML nécessaires (si utilisation d’un CMS), n’utiliser que des libraires JS indispensables et “light”, réduire le nombre de requêtes, optimiser le cache, redimensionner et compresser les images, réduire la complexité de composition d’une page (optimisation du DOM), réduire le poids des données transférées.


Nous avons développé le site de Dalkia avec le CMS Drupal, ce qui offre plus de souplesse à notre client pour créer et publier des contenus sur son site. Nous avons utilisé le module Tome pour générer une version statique du site et avons opté pour le chargement différé des images pour ne les afficher qu’au moment du scroll. Le site statique est mis en cache par le navigateur, ainsi sa consultation n'entraîne pas de requête en base de données.

 

 

3 - L’hébergement :  pilier important du Green IT

 

 

L’hébergement du site a un rôle important dans la mise en œuvre d’un site green : choisissez un hébergeur green et optimisez autant que possible l’utilisation des serveurs.

Pour le site Dalkia, seuls 2 serveurs sont dorénavant utilisés, et l’un d’entre eux est éteint la nuit et le week-end afin de limiter la consommation d’énergie, le site statique reste disponible. Cela implique le renoncement au temps réel sur une période donnée, si un contenu est modifié en back-office pendant cette période, il n’apparaîtra qu’à la régénération du site statique.

 

 

4 - Post-lancement, la transition n’est pas terminée. 

 

 

Le rôle des contributeurs sur le site en back-office est également clé pour maintenir le niveau d’éco-responsabilité de votre site. 

Il est essentiel de les former aux bonnes pratiques à appliquer lorsqu’ils créent des contenus. Il faudra donc convenir de règles éditoriales et s’y tenir, une règle peut-être par exemple « Pas plus de X blocs et Y images par page, pas de vidéo ».
  
Pour le site Dalkia, un script Photoshop est également utilisé pour « bichromer » les images et les compresser. On peut mesurer après chaque modification la nouvelle note de la page grâce à un plugin GreenIT Analysis.
 

Mesurer la performance Green : comment savoir si votre site est suffisamment éco-responsable ?

 

Plusieurs outils existent pour faire cette mesure. Pour le site Dalkia, nous avons choisi d’un commun accord l’outil EcoIndex. Celui-ci permet de mesurer la performance environnementale d’un site avec une note allant de A à G. 

Si votre site existe déjà et qu’il s’agit d’une refonte, il sera intéressant de sélectionner un panel de pages clés et d’en calculer la note de performance environnementale actuelle, puis de refaire l’exercice avec votre nouveau site pour constater concrètement l’amélioration obtenue, c’est un indicateur de suivi bien utile au niveau des pages.

N’oubliez pas qu’au-delà des pages et de l’arborescence, la contribution joue sur la note, celle-ci n’est donc pas figée et va vivre au fil des modifications apportées au site.
La qualité green de votre nouveau site ne s’arrêtera donc pas à son lancement, il faudra la suivre de près et l’entretenir, comme une belle plante ! 😉

 

D’autres outils émergent pour monitorer l’excellence Green. C’est le cas de quanta.io par exemple qui propose le module “sobriété numérique” pour évaluer l’impact carbone des sites (échanges réseaux des pages, attribution d’un score) avec une roadmap fournie de fonctionnalités à venir. 

 

Témoignage de Dalkia: 

 

"Smile a permis la concrétisation d'un projet résolument innovant dans le secteur de l'énergie en permettant à Dalkia.fr de devenir le premier site éco-responsable du domaine de l'énergie ! 
Grâce au professionnalisme des équipes, nous avons pu réduire de 64% l'empreinte carbone du site et le rendre plus accessible à tous. 
Lors de l'audit éco index avant la lancement, nous avons noté une amélioration notable de l'étiquette des pages optimisées (en majorité notées A/G contre D ou E/G auparavant).

Nous sommes par ailleurs très fiers d'avoir remporté deux Cas d'Or du Digital, tant pour le Prix de l'innovation que pour le Prix du site internet responsable, ce qui n'aurait pu être possible sans l'implication des différentes parties prenantes qui ont su être force de proposition sur les choix techniques et la mise en oeuvre de ce projet. Merci aux équipes de Smile pour leur engagement à nos côtés. "

 

 

Pour aller plus loin, je vous conseille 2 sites :

  • le site du Collectif Conception Numérique Responsable où vous trouverez le référentiel des 115 bonnes pratiques d'éco-conception web :

https://collectif.greenit.fr/ecoconception-web/

  • Et le Référentiel Général d'Ecoconception de Services Numériques (RGESN) :

https://ecoresponsable.numerique.gouv.fr/publications/referentiel-general-ecoconception/


 

Commentaires sur "Construire un site éco-responsable, les tips de Géraldine Gicquel"

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Les commentaires sont soumis à validation.

La collecte des informations demandées est nécessaire au traitement de votre demande par SMILE, responsable de traitement. Ces informations collectées pourront être utilisées à des fins de prospection. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données qui vous concernent. Pour les exercer, contactez-nous simplement par email à l’adresse suivante marketing@smile.fr ou par voie postale à l'attention de SMILE - 20 rue des Jardins 92600 Asnières sur Seine. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre politique de protection des données.

Formations open source

Durée : 2 jours
Lieu : Paris